Suite a la présentation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Suite a la présentation

Message par sulian le Mer 20 Fév - 18:55

Salut les toulousains,
Une reponse rapide avant de retourner a mes ondes oceaniques. Ca me parait un projet interessant, meme si tres ambitieux (motiver vingt personnes, c'est DUR).

Vous voulez vraiment construire un batiment vous meme ? Pourquoi ne pas retaper une vieille maison? (Ce sera surement plus confortable comme commencement, surout si vingt personnes cohabitent).

Vous pensez faire un secteur educatif, et c'est le meme probleme : Les locaux. Vous pourrez surement accueillir des camps scouts avec seulement un terrain mais pas tous types d'activites (comme celle necessitants des locaux aux normes, type BAFA, camps et stages pour enfants). Cela represente un investissement important financierement. Et si vous voulez construire un batiment aux normes vous memes pour des collectivites (soit environ 100 personnes), alors la je vous en avez pour des annees je pense.

Vous pourriez faire pousser des llamas aussi :

Tchao les amis. Sulian

Le lien des llamas :

http://www.webmstb.com/moderne/alternative/alternative.html

sulian
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite a la présentation

Message par phileas7 le Jeu 21 Fév - 0:27

Bonjour,

Je suis toulousain comme vous et je vous rejoint tout à fait dans votre utopie au sens positif du terme. Mon frère et moi envisageons d'acheter un terrain pour y construire un chalet en kit. Pour l'instant nous n'avons pas le budget mais nous tentons actuellement de débloquer notre capital immobilier.... La crise est proche je crois, il ne faut plus tarder à concrétiser ses idées, ses utopies les plus folles. Après il sera peut-être trop tard.
Mon frère avait tenté de rejoindre quelques personnes avec un projet d'"autonomie associative" en Ariège. Il a vite été déçu et a abandonner l'idée de rejoindre un groupe de personnes. D'un naturel timide et effacé, il s'était senti très vite mal à l'aise face à des personnalités fortes et vampirisantes.
Vous semblez conscient de la difficulté de ce fait, qui, je crois, dépasse l'aspect financier du projet. En effet, trouver de l'argent est plus facile que de trouver des personnes avec qui coopérer dans la durée.
Les problèmes d'argent sont du domaine du court ou moyen terme, les problèmes relationnels sont du domaine du long terme. C'est l'aspect le plus important qu'il ne faut pas négliger dès le départ à mon avis. S'associer avec les personnes ne peut se faire par hasard ou par commodité financière. Je vais peut-être vous choquer et être stigmatisé mais je crois que le moyen le plus sûr de partir sur des bases associatives solides est de se baser sur des valeurs spirituelles; dépassant les dogmes et les idéaux. En France on associe trop souvent, pour ne pas dire systématiquement, le mot "spirituel" au mot "secte". Hors ces amalgames sont très dangereux car ils nous coupent d'un potentiel énorme. Se qui peut fédérer les gens le plus profondément, c'est la volonté d'être un Humain, intègre dans ses pensées comme dans ses paroles et ses actions, d'être un être libre d'Etre, d'être un Humain dont l'objectif est d'aimer aussi facilement qu'on respire, d'être un Humain au coeur d'enfant et à l'âme adulte et responsable. Il n'est pas là question de créer une secte mais justement de sortir de la secte du système actuel dans laquelle tous le monde se sent piégé.
Rien n'est indissociable, tout est lié. Tout part du subtil pour se précipiter dans la matière. Nous ne pouvons pas baser un projet exclusivement sur le matériel. La base c'est l'esprit, ce sont les fondements les plus subtils qui sont les plus solides. Ce n'est pas des sornettes c'est tout simplement la réalité de la Vie. Les écovillages comme ceux de Findhorn en Ecosse, Tamera au Portugal ou Cristal Water en Australie l'ont très bien compris.
Je ne sais pas si vous connaissez le WWOOF ? C'est un système pour travailler bénévolement dans des lieux écologiques. Et bien mon frère et moi sommes allés wwoofer l'année dernière en Nouvelle-Zélande. Ceci nous a donner l'occasion de rencontrer une famille qui justement partageait cette vision que je viens brièvement d'exposer. Nous y avons rencontré un des leaders d'une "utopie" socio-économique appelée proutisme. Le PROUT (PROgressive Utilization Theory) ou TUP (Théorie de l'Utilisation Progressiste) en français (c'est plus élégant Smile) est une théorie qui pour but de ne pas le rester et de de poser quelques principes afin de progresser vers une société saine, où l'humain est plus important que le profit, où chacun a sa place. Pour en savoir plus :
C'est je crois une bonne source d'inspiration pour créer une mini-société à son échelle (à partir de 3 personnes on représente une société dans la société). D'autres inspirations peuvent compléter ce modèle comme celles venant des écovillages existants déjà dans le monde entier, où des structures plus modestes qu'on trouve aussi en France.
Si beaucoup de petites "sociétés" alternatives se créent et sont solides, se lient et coopèrent, alors on a des chances de voir peu à peu les choses changer, de voir le système actuel, pourri, perdre de sa suprématie autocratique et se consumer seul dans sa déraison grangréneuse.

Merci de m'avoir lu, bonne continuation dans votre quête et peut-être à bientôt.

phileas7
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite a la présentation

Message par Ninon le Mar 26 Fév - 20:18

Alors, moi, je suis enchantée par ce beau projet, à condition que ce ne soit pas que de simples idées en l'air! ça fait plaisir de voir qu'il y a des gens qui conçoivent l'idée d'une "communauté" (il faudrait trouver un terme plus approprié) différente d'une communauté babos. On voit qu'il y a de véritables objectifs derrière, d'après toutes les idées que vous détaillez!

Je pense que cette ébauche de démarche/projet s’inscrit tout à fait dans le cadre de l’ »éducation populaire » : « courant d’idées qui milite pour une diffusion de la connaissance au plus grand nombre afin de permettre à chacun de s’épanouir et de trouver sa place de citoyen qui lui revient. C’est une éducation qui reconnaît à chacun la volonté et la capacité de progresser et de se développer, à tous les âges de la vie. Elle ne se limite pas à la diffusion de la culture académique ni même à l’art au sens large, mais également aux sciences, aux techniques, aux sports et aux activités ludiques… En réalité, tous ces apprentissages sont l’occasion de développer ses capacités à vivre en société : confronter ses idées, partager une vie de groupe, s’exprimer en public, écouter, etc… »( cf wikipédia). D’après ce que vous disiez en avant propos du forum, je pense qu’on est totalement dedans : permettre aux gens de vivre en société, d’agir en citoyen, d’apprendre et de s’épanouir ! De plus, les valeurs que vous souhaitez développer : citoyenneté, laïcité etc… rentrent aussi dedans !
D’autre part, je pense que ce projet est aussi au cœur de ce que l’on appelle le développement durable ou soutenable : l'objectif du développement durable est de définir des schémas viables et conciliant les trois aspects économique, social, et environnemental des activités humaines ; « trois piliers » à prendre en compte, par les collectivités comme par les entreprises et les individus :
• Économique : performance financière « classique », mais aussi capacité à contribuer au développement économique de la zone d'implantation de l'entreprise et à celui de tous échelons ; par l’achat du terrain, l’organisation de festivals, de conférences-débats, bibliothèque, biocoop, agriculture, constructions etc…
• Social : conséquences sociales de l'activité de l'entreprise au niveau de tous ses échelons : employés (conditions de travail, niveau de rémunération…), fournisseurs, clients, communautés locales et société en général ; vivre à plusieurs, mise en place de tout le secteur éducatif, accueil de TIG…
• Environnemental : compatibilité entre l'activité sociale de l'entreprise et le maintien de la biodiversité et des écosystèmes. Il comprend une analyse des impacts du développement social des entreprises et de leurs produits en termes de flux, de consommation de ressources, difficilement ou lentement renouvelables, ainsi qu'en terme de production de déchets et d'émissions polluantes… Ce dernier pilier étant nécessaire aux deux autres. Ecoconstruction au maximum, toilettes sèches, compost, recyclage, bassins d’eau avec plantes appropriées pour l’épuration de l’eau (je connais quelqu’un qui a mis ce système en place chez elle et ça marche parfaitement, naturellement, éoliennes, solaire, biogaz…
A ces trois piliers s'ajoute un enjeu transversal, indispensable à la définition et la mise en oeuvre de politiques et d'actions relatives au développement durable : la gouvernance. La gouvernance consiste en la participation de tous les acteurs (citoyens, entreprises, associations, élus...) au processus de décision. La gouvernance est une forme de démocratie participative. Là-dessus, je pense qu’un fonctionnement par consensus est fondamental pour se permettre de discuter, de s’écouter. L’idée de la majorité délaisse une partie non négligeable des gens, et j’imagine que l’idée de cette « communauté » n’est pas de reproduire les injustices de notre actuelle société. A nous de prendre le temps de débattre et discuter pour monter ensemble NOTRE projet. Je pense que rien ne remplace la légitimité d’un vrai débat humain, et que dès qu’on sera plus de 10-20 à être vraiment intéressés par ce projet, il vaudra mieux discuter en vrai, lors de réunions que sur un forum impersonnel !
Moi par contre, je souhaite transformer le monde, et c’est notamment pour cela qu’un projet comme celui-là me plaît, à condition qu’il ne se renferme pas sur lui-même et qu’il soit au contraire au maximum tourné vers l’extérieur !!!
D’autre part, je ne comprends pas l’intérêt de bâtir une sorte d’immeuble… Il faudra m’expliquer mais mois je trouve que les immeubles gâchent le paysage et je préfère ce qui est moins haut mais pourquoi pas plus étendu…
Moi, je suis pour une agriculture exclusivement biologique, voire « nature et progrès ». Et du coup, par rapport à la revente, je pense qu’il serait intéressant de mettre en place une biocoop avec les autres agriculteurs et producteurs biologiques du coin.
Si vous pensez qu’il y aura des enfants, je pense qu’il faudrait penser à la mise en place d’une école. Personnellement, je suis très branchée écoles alternatives avec pédagogie différenciée etc… D’ailleurs, si ce projet se fait en pleine campagne, cela permettrait aux enfants des familles alentour d’avoir une école plus près. De plus, vu qu’il y aura des enfants de tous les âges, rien de mieux que la pédagogie différenciée, en plus ça développe la solidarité et l’entr’aide entre les enfants ! Et si les enfants alentour viennent dans cette école, ce sera une occasion de plus de s’ouvrir au monde extérieur !!!
Qu’est-ce que vous appelez « stage d’éducation pour les enfants du coin » ??? Je ne comprends vraiment pas ce que vous voulez dire par là !!
Par rapport à ce que disait quelqu’un sur l’accueil de collectivités, je pense qu’en effet, ça demande un gros effort financier, mais aussi ensuite dans la pratique (normes HACCP pour la cuisine par exemple…), mais pour moi, c’est essentiel qu’on le fasse pour qu’on puisse s’ouvrir vers l’extérieur en accueillant des groupes de jeunes, d’artistes etc… Et si on veut vraiment le faire, on le pourra ! Je veux bien me renseigner pour toutes ces normes à la con pour accueillir du public, si vous voulez. Cela pourra aider à élaborer le devis géant !!!
Et pourquoi pas avoir une partie ferme pédagogique, un centre qui puisse accueillir des classes vertes, des séjours d’enfants… Les stages de formation BAFA et BAFD, ce serait super, mais il faudra alors qu’on ait l’agrément jeunesse et sport, et du coup, le plus simple, ce serait qu’on se rattache à une association qui fait déjà des stages comme les EEDF par exemple…
Voili voilou, des idées en vrac qui viennent comme ça… En tous cas, je suis motivée, et j’espère que vous continuerez à me tenir au courant de vos avancées.
avatar
Ninon
Admin

Nombre de messages : 56
Age : 30
Date d'inscription : 23/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Toujours pas de réponse

Message par Invité le Mar 26 Fév - 22:56

Salut à toutes et tous !!
(non pas de majuscule sur le "e" ^^ bounce )
Juste pour dire que j'ai des compétences techniques,un peu dans le batiment et l'electricité, sur les normes de sécurité des bâtiments destinées à la restauration, d'autres normes vis à vis des logements pour du couchage de courte durée. notamment

Et que je m'y connaît un peu en projet péda, finances et trésorerie (même si tout le monde croît qu'on peut vivre petitement, il faut quand même vivre avec un minimum... à définir peut être aussi...)
Si le projet se dit "d'éducation populaire", il y a pas mal de contraintes, autand passer par une structure associative qui a déjà un agrément. Un projet oui mais pourquoi partir de rien ?

Je suis partant sur un projet comme celui là, du moment qu'il me permet de manger, de dormir au chaud, et de pouvoir m'épanouir. Pendant quelques années, Bécours (hameau de Bécours en Aveyron) a fonctionné un peu comme ça, jusqu'à ce que les participants prennent un autre chemin de vie.

y vivre à plusieurs (10, 20, plus ?)
par Diego
C'est pas évident, il faut que chacun ait la dimension de son implication. Il y a toujours des tensions dans la vie en groupe. Et ce n'est pas une question de nombre mais d'actions produites en fonctions des compétences disponibles.

retaper une vieille maison
par Sulian
Oui je suis à fond pour cette idée. Reste à définir les choses qu'on y fait. On peut aussi récupérer un bobil'hom ou plusieurs même si la maison n'est pas habitable desuite.
des lamas ...
Je préfère des anes, au moins ça crache pas...

agrément pour formation BAFA
Pourquoi faire des choses quand d'autre associations se cassent les dents dessus ? La formation et le champ de l'éducation mériteraient d'être d'avantage développé pour éviter de parler dans le vent.

...secte...
par phileas7
J'espère que les gourous n'ont pas leur place ici. Un moyen simple pour éviter ça: que la personne qui amène une nouvelle idée ne travaille pas seule mais soit entouré par une équipe responsable du projet.
ceux sont les fondements les plus subtils qui sont les plus solides
Je ne comprends pas ce que subtil veux dire. Pour moi ceux sont les fondements les plus clairs et limpides qui permettent d'avancer sur des bases solides: de la méthode bordel !!!.

l'écocitoyenneté, comme valeur
par Diego
Non là je ne suis pas du tout d'accord avec toi Diego, l'écocitoyenneté n'a rien d'une valeur. Il s'agit simplement d'une méthode pour développer la valeur définie autour de la préservation ou de la protection ou de la sauvegarde de l'environnement. Ca m'énerve d'entendre certaines association qui mise sur l'écocitoyenneté comme valeur.

éducation populaire
Oui tout a fait d'accord avec toi Ninon. Sans faire de la théorie, tout (ou presque) ce qui relève de l'éducation et de la formation en dehors de l'Education nationale fait partie de l'éducation populaire, encore faut-il avoir un PE qui tienne la route.


Dernière édition par Stef le Lun 3 Mar - 1:24, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite a la présentation

Message par def le Jeu 28 Fév - 17:19

Bonjour Diégo,

Je réponds à tes questions.
- Pourquoi ce projet vous intéresse ?
Je crois aussi en l’intérêt de construire une alternative « parallèle », à plusieurs.
Les valeurs mises en avant me conviennent.
- Qu'est-ce qui vous dérange dans cette présentation ?
Rien ne me choc.
Il y a juste ce passage pas clair pour moi et quelques points qu’il me semble bon d’approfondir.
Le passage pas clair :
Nous avons compris qu’avant de transformer le monde, il fallait d’abord le conserver, ce qui de nos jours tend à revenir au même.
c’est quoi qui revient au même que quoi ? vous voulez conserver le monde tel qu’il est ?

à approfondir :
-Les fondements me semblent un peu vagues.
Quelle est votre motivation, exactement ?
Il me semble que la forme exacte du projet (type d’habitat, d’activité, localisation etc.) découlera de cette base…

-Cette remarque judicieuse, également :
Le but est de bâtir le projet de manière collective, afin d’éviter un écueil traditionnel de ce type d’entreprise, à savoir l’emprise trop grande d’une forte personnalité et la divergence des volontés.
Pour ne pas tomber dans une chasse au gourou un peu « à côté de la plaque » (autre « écueil traditionnel » Wink), il serait important de préciser ce que vous entendez par « forte personnalité »…
J’estime bon que les gens aient une forte personnalité… et je suppose que cette expression est un euphémisme pour exprimer autre chose… (peut-être un certain « autoritarisme » ? Philéas parle de « vampirisme »…)

Quant à la divergence des volontés, n’est-ce pas précisément une cause de difficulté de l’action « collective » ?
Je ne vois pas très bien en quoi l’action collective empêcherait la « divergence des volontés » (par contre, je vois très bien l’inverse !). Ou alors, ce concept est à préciser, lui aussi…

Il me semble capital, pour un tel projet, de commencer par soigner la base humaine (d’où mes questions). Sans cela, l’action aura du mal à être réellement et durablement collective…

Cordialement,

def

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite a la présentation

Message par jérémy le Ven 29 Fév - 17:03

Salut Def

Ce qu’on va faire, c’est de réécrire une presentation tout les cinq-dix messages, en laissant l’ancienne en consultation, en intégrant les nouvelles idées, les remaniements et les points approfondis ou eclaircis

-Pour les points à éclaircir :

« Nous avons compris qu’avant de transformer le monde, il fallait d’abord le conserver, ce qui de nos jours tend à revenir au même ».

Depuis quelques années, on se sentait concerné par les problèmes sociaux, la répartition du pouvoir politique, les problèmes culturels (TV, pub, sur-consomation, perte d’identité et de sens), la dislocation des liens humains. Si ils nous préoccupent toujours, on a compris que sur l’agenda de nos actions, il fallait placer en priorité l’écologie. Bien sur c’est lié au reste, mais c’est je pense la motivation fondamental de ce projet, c'est-à-dire vivre sa vie en accord direct, ou plutôt pas en contradiction flagrante avec cette idée : y’a le feu à la maison terre.
Donc, maison en paille, panneaux solaire, compost, production maximale de l’alimentaire, proximité d’une gare, chauffage de récupération de la chaleur du sol et au bois, récupération des eaux de pluie, agriculture respectant sols, plantes, faune et eau, WC sec, moteurs a eau…

-à approfondir

Les motivations sont difficiles à définir, car elles varient selon les personnes. Je pense qu’on peut quand même dire que c’est vivre et transmettre les valeurs exposées dans la présentation. Plus, et en tout cas pour moi, animer un coin en dehors de la ville, c'est-à-dire pouvoir voire des gens, faire la fête, des projet, mais plus près de la nature, où que c’est vraiment donc quand même ben plus joli.

Je suis d’accord quand tu dis « j’estime bon que les gens aient une forte personnalité ». Aux éclaireurs de France, ça fait un peu scout toujours, mais ce qui est visé c’est la formation du caractère de l’enfant. Dans une autre rubrique j’utilise (c’est vrai assez mal !) l’exemple de Jim Jones, Ca illustre surtout l’extrémité dans laquelle pousse la personnalité trop exclusive de certaine personne. C’est la personnalité qui nous pousse à prendre ces initiatives, mais on veut éviter qu’elle ait une trop forte emprise sur les autres et ne laisse pas la leur s’exprimer, prendre des décisions et des responsabilités.

La divergence des volonté est plutôt entendu ici comme des conceptions trop différentes de l’entreprise pour pouvoir trouver un terrain d’entente. Pour reprendre le point d’avant, une personne qui s’imagine le chef et ne peut rien concéder aura une conception différente de la chose, comme le bab’s (ou plutôt sa caricature) qui fument des oinjs toute la journée et n’en tape pas une. Mais tu as raison, il faut reformuler ça, on attend quelques propositions de tous.
Après, il est sain que les avis divergent et qu’il y ait débat. Mais ça on en discute plutôt dans la rubrique démocratie.

A plus, et merci de tes remarques
avatar
jérémy
Admin

Nombre de messages : 144
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 18/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'objectif du projet

Message par def le Sam 1 Mar - 15:36

Merci Jérémy,
je crois que je viens de comprendre pour la phrase « pas claire ». Le « monde » que vous voulez « conserver », c’est la planète (selon l’expression consacrée. En fait : l’humanité !) Celui que vous voulez « transformer », c’est la société (en fait : son organisation actuelle). Et donc, en effet, ça « revient au même », parce que la société actuelle conduit à la destruction de l’écosystème (c’est du moins mon avis)…
C’est ça ?
Parce que sinon, je ne voyais pas comment transformer et conserver une même chose pouvait revenir au même… Si c’est ça, une autre formulation serait peut-être mieux (vu qu’il y a probablement d’autres lents-à-la-comprenette comme moi. drunken )

Une phrase qui m’a bien accroché, par contre, est celle qui est sous la bannière du forum :
« Imaginons une société qui nous ressemble, qui nous rassemble et donnons lui vie ! »
Bravo !
Pour ma part, c’est cela qui m’intéresse, et que je n’ai pas assez retrouvé dans la présentation à l’origine de ce fil. J’ai envie de « sauver la planète », de contribuer à un monde meilleur. Ce qui vous indique au passage ma motivation…
Vous voulez utoper, oui ou non ?pirat
Réfléchir à « un projet porteur de valeurs (citoyenneté, laïcité, solidarité, co-éducation (mixité éducative), démocratie, éco citoyenneté) », ça manque un peu de punch, par rapport à ça. Un projet « porteur de sens », ça sent la langue de bois : quel sens ?
« Préserver l’écosystème », ça, c’est du concret, ça c’est un objectif. Des « valeurs », c’est déjà trop abstrait pour moi (En plus, on pourrait se croire chez Devillier ou Sarko Suspect ).

Ensuite, je lis :
« Ces valeurs sont bien sûr à préciser car le but premier de ce projet est de laisser la même influence à chacun de ses porteurs. »
C’est bien d’être ouvert, mais si ce sont tous les « porteurs » de passage qui définissent tout, ça manque de consistance. Il faut bien fixer un objectif clair au départ, et ensuite, y adhère qui veut… Ainsi, les adhérents seront bien sur la même longueur d’onde, de sorte que le projet aura quelque chance d’aboutir quelque part ! Car, à mon humble avis, c’est seulement si l’on est d’accord sur certains fondamentaux au départ, que l’on va effectivement parvenir à prendre des décisions ensemble (au lieu de se perdre dans des luttes de pouvoir… Le gros écueil de 99% des projets de ce type…)

Petite provocation à ce sujet : « Une société qui nous ressemble »… On pourrait dire que les personnes dont la motivation est de s’en mettre plein les fouilles, de satisfaire leurs désirs immédiats sans penser aux conséquences sur les autres et l’environnement, ont effectivement bâti une « société qui leur ressemble ». Celle dans laquelle nous vivons… Une société compétitive, injuste, polluante…
Ça renvoie une fois de plus à « qui sont les porteurs du projet », qui doivent-ils être…
Pour ma part, je fais partie de ceux qui vivent dans une société qui ne leur ressemble pas, et, donc, aimeraient bien rencontrer leurs semblables afin de bâtir avec eux, une société qui leur ressemble…

Je crois vraiment qu’avant de parler de structure juridique, de liens avec les collectivités locales, d’activités économiques pour le lieu etc., il serait bon de réfléchir pour commencer à « quelle société on veut bâtir ensemble »… Avant de partir pour un voyage, n’est-il pas naturel de savoir où on veut aller ? N’est-il pas naturel de chercher des coéquipiers qui aspirent bien à la même destination ?

Donc, pour moi, l’objectif capital, c’est la préservation de l’écosystème (car la crise écologique vers laquelle on se dirige est dramatique).
Ensuite, c’est limiter les conflits et la misère dans le monde…
Plus généralement, c’est réduire la souffrance (la crise écologique c’est au moins des souffrances futures).
On pourrait dire que ma valeur principale c’est la « solidarité ».
Sauf que pour moi, c’est un peu plus qu’une valeur, c’est une sorte d’impératif catégorique : je me sens solidaire du reste de l’humanité. Je ne souhaite pas simplement faire ma B.A. de temps en temps… correspondre à une certaine image respectable…
Ce que je souhaite c’est travailler effectivement à « éteindre le feu » (à la « maison terre »).
Ensuite ma réflexion actuelle m’amène à une société plus démocratique, laïque etc.

Euh… Avez-vous l’impression que je vous ressemble ?
Est-ce bien sur cette base que vous voulez fonder votre projet ?

def

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 28/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

séparer et créer des rubriques: premières étape non ?

Message par Stef le Dim 2 Mar - 13:58

Ouaou
Je n'arrive plus à suivre tout est mélangé.

Est ce que vous pourriez rajouter tous des titres de paragraphes pour distinguer les idées... juste en éditant vos messages déjà écrits, merci bien
Cordialement,

Stef

Stef
Invité


Revenir en haut Aller en bas

a stef moderateur et a def

Message par jérémy le Mar 4 Mar - 21:11

stef, peut etre faut il ouvrir une rubrique motivation, ou l'on discute de pourquoi on fait ce projet et quel utilité il aura. de meme, comme dit diego, un autre site (je pencherai plutot pour un nouvelle rubrique), où sont listées les descisions qui sont arretées.

def,

mon gars, je pense qu'on est sur la meme longueur d'onde. si tu est sur toulouse,ou pas trop loin on peut se rencontrer. c'est quand meme en causant de vive voix qu'on sent si on est d'accord.

amicalement

jeremy
avatar
jérémy
Admin

Nombre de messages : 144
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 18/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

présentation, motivation ?

Message par joseph le Mer 5 Mar - 11:57

Salut les amis,
Joseph, ancien toulousain, nouveau marseillais, étudiant en licence de chimie environnementale, ancien animateur des EEDF et fortement investi associativement.
un nouveau projet directement venu de nos aspirations éclés ? Je me souviens certaines discussions avec Manu dans ce genre de chose... et bien, malgré le fait que ce soit franchement dur à mettre en place et plutôt complètement barré, je suis pour. J'ai commencé à lire les différents avis. Je m'inscris, je finis de tout lire et je vous tiens au courant.
la bise
jo

joseph
Invité


Revenir en haut Aller en bas

venez en discuter à Albi

Message par Charline le Mer 5 Mar - 23:48

et bien quel projet!!!!

bon plutôt que de dire ici ce que j'en pense...et d'abord....est ce que j'en pense vraiment quelque chose.... je sais pas!
Toujours est-il que sur la fac d'Albi ou je fais un master gestion sociale de l'environnement on est en pleins dans ce type de préoccupation (construction écolos, éducation, environnement, social, UtOpIe......)
si vous voulez venir nous rendre visite pour en discuter. Je pense qu'il pourrait avoir matière à des échanges d'expérience...surtout qu'on aime bien faire cela ici.Very Happy
Par exemple pourquoi ne pas venir les 9 10 et 11 avril. Les étudiant d'Albi organisent sur le campus leur ECO FESTIVAL :promotion de gestes éco-citoyens en tous genre, échanges entre acteurs qui agissent dans ce domaine, concerts, village associatifs, ateliers crétifs sur le thème de la récup''' et bien d'autres choses....
vous pouvez allez voir sur le site
je suis sûre que vous pourrais glaner tout un tas d'info pour votre beau projet.....................
A bientôt !!!!

Charline
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite a la présentation

Message par yvonnelm le Mer 26 Mar - 20:54

bravo pour votre projet...
connaissez vous 'terre de liens.org" : plein d'info intéressantes...
sinon, nous aussi, un projet en cours... mais bon, pas encore le développement humain souhaité au départ... je déprime un peu...

cordialement et bon vent !

yvonnelm
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite a la présentation

Message par ensemble le Jeu 27 Mar - 9:47

salut tout le monde,
je suis globalement OK avec la présentation. Par contre je me pose des questions sur le 'vivre ensemble'... Voici les points qui me viennent à l'esprit :

La bonne distance

En aïkido, ça se dit 'ma aï' : trouver la bonne distance entre les êtres, c'est un éloignement positif, selon le principe que trop loin on n'a plus de contacts, et trop près on se gêne. Moi je suis pas super chaud pour vivre en communauté : j'y vois un mélange des genres entre vie publique et vie privée (même si on fait des aménagements pour l'intimité, ça ne limitera pas beaucoup l'effet pervers du 'village'). Il y a de gros risques d'étouffement, d'enfermement, d'engueulades faisant éclater le projet. Il faudra absolument réglementer les rapports (ce qui est pénible) : un genre de 'constitution', ou des règlements clairs. Le principe de la caution solidaire est pas mal pour ça aussi : quand quelqu'un veut partir, il peut reprendre sa participation sans, a priori, gêner l'ensemble (penser à un préavis). Je trouverai plus simple et plus ouvert ( = moins exclusif et moins exigeant ) de vivre comme de simples voisins dans un périmètre de ~30km et de monter des structures associatives et/ou coopératives séparément. Après il est peut-être possible que certains habitent sur place et d'autres non ? Qu'en pensez-vous ? Pour l'achat de terrains je suis pas sûr mais il me semble que ça sera aussi plus facile parcelles par parcelles.

Autrui

Ca fait partie aussi d'un projet éco-citoyen de se préoccuper de ceux qui vivent déjà là, parfois depuis des générations. Je pense qu'il faudrait prévoir des activités économiques et culturelles susceptibles d'intéresser nos voisins directs. Sachant qu'ils pourront avoir envers cette drôle de communauté de 'jeunes rasta-kouers' pas mal d'a prioris : il faut les intéresser à notre projet en parlant de choses qui les concernent et les intéressent, et sans passer pour des donneurs de leçons. Pourtant il est parfois difficile d'échanger avec - je caricature volontairement - le paysan chasseur alcoolo accro aux pesticides... Je pense qu'il faudra y songer (une commission 'relations publiques' ?!). Un truc qui pourrait le faire serait de proposer des services aux locaux : dans le cadre des diverses dispositifs qui encouragent le repeuplement des campagnes et les services de proximité, on pourrait même être subventionnés. Ca pourrait être une buvette/épicerie/dépôt depain/poste, ce genre de choses, ou des services de proximité (petites réparations, aide à domicile pour les personnes agées, etc...). Dans cette démarche, il pourrait être bien de savoir où on veut s'installer avant d'acheter un terrain n'importe où : s'ancrer dans le tissu social local, tout comme on s'ancrerait dans l'écosystème. Donc ça peut vouloir dire faire des repérages, voire monter un prémisse d'asso (un test), avant de déménager vraiment. J'ai des amis auto-constructeurs qui ont eu un terrain de 4000m² pour presque rien parce que l'agriculteur qui le possédait les a trouvé sympas !

Communiquer et recevoir
Pour être ouverts sur le monde, enseigner nos savoirs mais aussi apprendre des autres, il faudra mettre en place des supports de communication et créer des événements. On pourrait faire un site web, cela reste le moins cher et le plus efficace aujourd'hui.
Recevoir du public nécessitera des aménagements et un encadrement. On pourra recevoir :
- des 'simples visiteurs' en groupe, avec une participation libre (et ça marche bien).
- des particuliers désirant un peu de calme et de vert : idéal pour 'rentabiliser' un appart/une maison libre, par exemple pour des vacances -> statuts et normes
- des stagiaires en auto-contruction ou en jardinage bio : stages payants et qui peuvent être utiles (et hop, les stagiaires se tapent l'enduit extérieur de la maison ! Wink ) -> certificat de capacité / assurance
- des groupes scolaires ou loisirs pour des activités ludiques ou éducatives -> idem.
- des (éco)-festivals, des rencontres/colloques d'assos.

En fait, il me semble que les normes et les autorisations administratives deviennent de plus en plus lourdes si on nourrit et loge les gens -> si on reçoit des groupes sur la journée, c'est plus simple.

- Pour les sous et le contact, créer un AMAP ou une coop serait génial.
- Pour ce qui est de créer une école alternative, ça me paraît un projet super super ambitieux dans ce pays. Le nombre de démarches et d'autorisations est prohibitif. Mais comme on dit, qui ne tente rien n'a rien. Mais ça veut aussi dire projet éducatif béton, cantine, dortoir, et donc normes, inspection...

ensemble
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite a la présentation

Message par Julien le Dim 13 Avr - 15:09

Bonjour à tous

Je suis venu plusieurs fois sur ce forum depuis que j'en ai découvert l'existence, sans laisser de traces car je voulais voir comment il évolue, qui "l'habite", avant de m'y rendre présent. Aujourd'hui je vois que les reflexions sont alimentées, les initiateurs se sont présentés, bref, l'utopie étant, marche...

Je me présente juste un petit peu : j'ai 29 ans , je viens de poser mes valises à Moulins, au centre de la france, j'ai passé ces 10 dernières années à élaborer mon utopie et aujourd'hui je commence à la concrétiser, j'y reviendrai.

Je ne voudrais pas passer pour celui qui a tout vu tout fait, ce qui ne sera jamais le cas, mais j'ai plusieurs pensées qui me viennent lorsque je lis ce forum qui me rappellent tant d'idées déjà échangées, de personnes rencontrées, et bien entendu de rêves ... rêvés.

Déjà, je voudrais saluer l'effort des initiateurs de ce projet à rendre clair, ordonné et efficace toutes ces discussions : créer un forum, le faire vivre, diffuser son existence, etc... prend du temps et de l'énergie, et c'est ce qui m'a paru déjà un point très positif "bah alors voila des jeunes qui n'en veulent" pour résumer. C'est rare dans la mouvance alternative les initiatives aussi bien préparées.

Puis vient le moment où je me suis dit : "c'est bien tout ça mais justement ne sont-ils pas un peu trop dans l'UTOPIE, ce mot n'est-il pas justement trop bien choisi ?"
Et bien, en y réfléchissant, je me suis revu quelques années auparavant à élaborer des super projets terribles, pour ensuite n'aboutir qu'à peu de choses, et là je me dis : "certes, c'est ambitieux, certainement peu viable financièrement dans l'état actuel, mais les idées sont là, la niaque a l'air présente, il ne leur manque plus qu'à rendre réaliste tout ça." Et c'est ce que vous avez l'intention de faire apparemment.

Bref, j'ai l'impression que vous vous y prenez encore un peu trop à la manière amateur : n'oubliez pas qu'il s'agit d'un projet qui va nécessiter quelques euros à trouver et gérer. C'est vraiment le conseil que j'aimerai humblement vous donner : les sous, c'est chiant, c'est certainement une des pires choses que l'homme a créé, mais au jour d'aujourd'hui, il faut savoir les réunir et les utiliser et comme il faut. C'est quand même surtout grâce à ça que votre projet va se construire matériellement.
j'ai le souvenir d'un projet sur Lyon où, il y a quelques années, un groupe s'était constitué à la manière d'une SCI chez la NEF. Ils ont épargné pendant 6 ou 7 ans avant de pouvoir réaliser leur projet. Sous la forme de parts d'épargne, ils constituaient leur capital tout en développant leur projet en théorie. On pouvait prendre part dans le projet sans être un éléments constitutif : en gros, des gens qui avaient de l'argent et des affinités pour leur projet les soutenaient financièrement de manière tout à fait encadré puisque tout était géré par la NEF.

Enfin, hormis le côté financier, il y a évidemment la face humaine de votre projet : votre groupe doit être cohérent, complémentaire, et efficace : sur ce dernier point je vais peut-être paraître totalitaire mais vous vous devez de rassembler dans un premier temps des personnes réellement "utiles", c'est à dire des gens qui pourront prendre la tête de tel ou tel domaine qui demande des connaissances et de l'expérience, et qui meneront de facon rigoureuse l'entreprise. car il ne faut pas oublier qu'il s'agira pour vous de gérer une entreprise à part entière, même si les méthodes ne seront pas celles du capitalisme féroce, vous aurez toujours à la fin de l'année à faire un bilan comptable.

Pour revenir à la présentation : nous (gé et moi) developpons actuellement un projet qui se voudrais une cellule d'un projet de votre type : pour être clair, nous allons commencer sur 4 Ha ce que nous aimerions voir sur des centaines d'hectares en france et ailleurs, il s'agit d'agriculture bio, de pédagogie à l'environnement, et tout ce que vous-même avez déjà énuméré.

On en reparlera j'espère. Et peut-être qu'on pourrait discuter ensemble de tout ça à Moulins, dans la nature.

Bon courage

Ju "D'un Monde à L'autre"

Julien
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Suite a la présentation

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum