Sur le taf hors-village...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sur le taf hors-village...

Message par Lionel le Lun 7 Avr - 22:08

je me demandais si le comité, conseil, assemblée ou je en sais quoiencore, aurait un droit de regard sur ce que ferait la personne comme tavail pendant les 6 mois hors du villae. ou s'arrete la vie privée et ou s'arrete la vérification agit quand meme de manière maorale analogue au village ?

Je sens que je vias déchainer les foudres mais ca me semble important d'en parler.

S'il ya un droit de regard, la communaté demandera t elle a ce membre d'obtenir un certain nombre de sous ou pas ?

Par ex, si je veux etre animateur pendant les 6 mois hors village, ais je le droit ? si je veux travailler dans un brureau d'éudes, si je veux travailler dnas la bio-construction, les énergies renouvelables dans la masion ou d'autres trucs aencore , y suis je autorisé ?
avatar
Lionel

Nombre de messages : 234
Age : 29
Localisation : Poitiers-Beaulieu
Date d'inscription : 31/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le taf hors-village...

Message par Michaël le Lun 7 Avr - 22:24

je penses que ce sera pas le goulag, chacun est libre de faire ce qu'il veux, même passer six mois à cotiser en bourse, faire le trader fou, racheter des petits commerces d'artisans, t'acheter un 4x4 et faire vroum vroum dans le parc du mercantour avant de partir croisière de luxe sur le nil pour regarder avec les jumelles la beauté sauvage des bidonsville.

PS : ce genre d'individu a de forte chance de ne pas apprécier le projet en même temps.

_________________
Rêver d'utopie seul est un poids, Rêver d'utopie à plusieurs donne des ailes.
avatar
Michaël

Nombre de messages : 114
Age : 34
Localisation : Ollioules
Date d'inscription : 04/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le taf hors-village...

Message par Diego le Lun 7 Avr - 22:55

il me semble normal que ce qui se passe en dehors du lieu ne regarde pas le village.
Tant que ça n'entrave pas son bon fonctionnement.
Une question : es-ce que celui qui part 6 mois/1 an prète son espace (maison /appart ) à d'autres ?
avatar
Diego
Admin

Nombre de messages : 207
Age : 31
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 18/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://utopons.forumperso.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le taf hors-village...

Message par Lionel le Lun 7 Avr - 23:12

Si besoin est, oui. de toute facon, il se peut que les habitants tournent dans un meme habitat, vu qu'au début on bossera chacun 6 mois hors village. A moisn qu'on construsie tous notre petit habitat perso...mais ca risque d'tre plus cher et ce serait un peu contraire au principe de partage établi dnas le projet...
Ainsi on ne construit au départ qu'un habitat de chaque type évoqué dans les 'plans'...
avatar
Lionel

Nombre de messages : 234
Age : 29
Localisation : Poitiers-Beaulieu
Date d'inscription : 31/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le taf hors-village...

Message par Ninon le Mar 8 Avr - 14:47

A la question de Diego, moi je répondrais oui bien sûr!!!

_________________
Créer c'est résister!
avatar
Ninon
Admin

Nombre de messages : 56
Age : 30
Date d'inscription : 23/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le taf hors-village...

Message par jérémy le Mer 9 Avr - 10:23

attention:

-le travail "hors village" n'est pas forcément un travail saisonier. ce peut etre un mi temps dans les environs ou du télétravail. l'association n'a bien sur aucun droit de regard sur celui ci.

-l'apport financier est réglementé par les statuts général de l'association.
avatar
jérémy
Admin

Nombre de messages : 144
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 18/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Goulag ?

Message par margot le Jeu 8 Mai - 9:49

Putain, là vous me faites peur. C'est pas le goulag, non ? Où est le danger pour la communauté de travailler à l'extérieur. Au contraire, ça modifiera l'image que les gens du villages, les anciens paysans, pourraient avoir de nous, ces pauvres citadins venus envahir leurs terres.
Où est le danger sinon la peur de la dissolution de notre communauté ? A mon avis, ce point est à travailler fortement. L'ouverture à l'extérieur est aussi une intégration partielle et progressive dans les villages alentours. Si la communauté est suffisamment solidaire, elle sera assez forte pour rester soudée. Non ?
Par exemple, inviter les gens du villages à la communauté juste pour voir ou pour acheter des produits bio. Par exemple, si je suis bergère comme j'aimerai tant l'être, on peut tisser de la laine angora et faire des fromages. Si je suis marionnettiste avec des objets de récupération, je peux les vendre sur des marchés artisanaux ou des foires. Sans pour autant dissoudre la communauté, je pense.

Par ailleurs, si je dois me poser la question : "est-ce que j'ai le droit de faire ci et ça au regard de la communauté" où est ma liberté singulière ? Où est ma responsabilité ? Rolling Eyes
avatar
margot

Nombre de messages : 48
Age : 52
Localisation : Tours
Date d'inscription : 07/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://margueritetricot.canalblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le taf hors-village...

Message par matthieu le Jeu 8 Mai - 12:48

Tu me semble inquiète Margot.
Je ne comprends pas pourquoi: à la question "la communauté a-t-elle un droit de regards sur ce qu'on fait à l'extérieur?" tout le monde a répondu non, ou "quasiment pas".

Pour ma part, je dirai que si la communauté n'a pas de droit de regard sur ce que tu fais à l'extérieur, elle a un droit de regard ce que tu fais à l'intérieur (cela semble logique). Mais assez souvent le deuxième point est influencé par le premier:

Si je travaille 10 heures par jour en dehors de la communauté, que je rentre trop crevé pour faire quoi que ce soit. Que mon salaire ne profite pas à la communauté alors que je profite du travail des autres. Je pense qu'il y a un problème.

Par contre, si je travaille à l'extérieur, mais que je vis aussi à l'extérieur (et ne viens à la communauté qu'aux we et vacances pour un coup de main par ex) -> ok

Si je travaille à l'extérieur, mais que j'arrive encore à bosser suffisamment à l'intérieur de la communauté -> ok

Si je travaille à l'extérieur et que je donne une partie de mon salaire à la communauté ->ok


Mais je pense que le but resterait quand même, que le travail à l'extérieur ne soit pas la norme. On ne vise pas seulement une communauté de vie mais une communauté de travail.

matthieu

Nombre de messages : 73
Age : 27
Localisation : Laval (Mayenne, Nord Ouest de la France ) et Rennes
Date d'inscription : 15/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Inquiétude

Message par margot le Jeu 8 Mai - 15:18

Oui, je suis d'accord.

Ce qui m'inquiète, c'est la moyenne d'âge, 20 ans, ce qui explique une envie de vivre en communauté, qui passe souvent quelques années plus tard. Du coup, peur de se retrouver le bec dans l'eau. Voilà le fond de mon inquiétude.

Par exemple, je vais me casser le cul à passer ce diplôme d'auxiliaire de vie sociale. J'ai mis 43 ans avant d'accepter d'avoir un travail, et encore ce n'est pas sûr que je l'ai totalement accepté, tout ça parce qu'il me faut un minimum de fric pour mes cigarettes et mon café, et mon logement. Pourtant, profondément, je peux vivre dans une cabane dans les bois. J'ai bien été dormir trois mois dans le métropolitain parisien pour voir ce que ça donnait. Et c'était génial ! Very Happy

Or, là, je prépare consciencieusement mon départ. En plus, un contrat économique et moral me lieront à la communauté. J'ai juste peur d'être pieds et poings liés avec des gens qui, de toutes façons, retomberont sur leurs pieds. Pas moi. ??


[center]
avatar
margot

Nombre de messages : 48
Age : 52
Localisation : Tours
Date d'inscription : 07/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://margueritetricot.canalblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

travail

Message par jérémy le Jeu 8 Mai - 23:27

Les temps de travail et les sous à fournir individuellement seront décidés ensemble mais il va falloir un sacré paquet d'argent pour arriver à construire un certain nombre de batiments, y faire vivre de nombreuses personnes et annimer vie culturelle, éducative, agricole... Je vois difficilement comment faire sans ramener de l'argent individuellement, au moins dans un premier temps (qui risque d'etre long).
par contre, le travail mi temps dans les environs est tres souhaitable, puisqu'on est dans une logique de relocalisation; et comme dit margot, ça nous integre dans la société environnante.

Pour ce qui est du droit de regard, c'est bien sur à définir, mais on aborde là la question public/privé. Plus on s'éloigne de la loi, plus on tendra, ou du moins on nous verra comme une secte. Ce n'est d'ailleurs pas un contrat moral qui lie les membres ensembles, mais un contat écrit, seul engagement certain, et dont les clauses de rupture sont à négocier.
c'est un peu rude d'etre aussi serieux, mais nécessaire pour que ce soit durable.
avatar
jérémy
Admin

Nombre de messages : 144
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 18/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La facilité d'abord puis l'extansion

Message par margot le Ven 9 Mai - 0:28

Oui, je crois comprendre.
Du coup, tu envisages une grosse communauté ??
Pourquoi pas une dizaine de personnes ? Ce n'est pas suffisant ?

Tu parles d'un sacré paquet d'argent.
Si on s'installe en Ariège, c'est bien the département à nous filer un coup de main puisque notre projet est la redynamisation des villages désertés en hiver. Bien sûr, il ne faut pas uniquement compter sur les aides extérieures, mais l'un dans l'autre, louer ou acheter un terrain pas cher en haute-montagne, là où personne ne veut plus vivre, reviendrait à payer notre loyer actuel. Donc pas au-delà de nos possibilités. Ensuite, les logements pourraient se faire par la reprise de maisons déjà existantes, puisqu'en Ariège, elles sont pour la plupart inhabitées depuis les années 80/90.
ça me semble moins compliqué que prévu. Non ?
avatar
margot

Nombre de messages : 48
Age : 52
Localisation : Tours
Date d'inscription : 07/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://margueritetricot.canalblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le taf hors-village...

Message par Michaël le Ven 9 Mai - 6:58

Tu parle de vivre en "haute montagne", mais attention, +2000 à 4000 n'est pas vraiment un lieu de vie idéal pour des humains, même pour des alters-anars-alpiniste dur de dur comme nous. Wink
Moi aussi j'ai une vision trés romantique de la vie avec des chèvres sur les crêtes montagneuse à la heidi, mais même pour elle, ce serait plutôt de la basse montagne. (je ne parles même pas des problèmes des déplacements de materiaux et subsistance par hélicoptère, car les terres agricoles, hum hum.)
Il a beaucoup été dis de trouver un lieu dont l'emplacement serait localisé idéalement entre assez proche voir intégré dans un village et assez loin (pas trop) d'une ville (3/4 d'heures train).

_________________
Rêver d'utopie seul est un poids, Rêver d'utopie à plusieurs donne des ailes.
avatar
Michaël

Nombre de messages : 114
Age : 34
Localisation : Ollioules
Date d'inscription : 04/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

dynamique d'extension

Message par jérémy le Ven 9 Mai - 13:44

pour l'altitude: attenetion à l'hiver.
pour la taille: on est dans une dynamique d'expension permanente, que ce soit sur le lieu, ou en reproduisant l'experience ailleurs. etre trop peu (une dizaine) empeche d'avoir une force de travail consequent et une grande diversité de personne. meme si on part à dix, il va falloir très vite essayer d'intégrer plus de monde.
avatar
jérémy
Admin

Nombre de messages : 144
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 18/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le taf hors-village...

Message par Diego le Ven 9 Mai - 13:50

moi je pense que l'on peut imaginer une partie du projet pour les gens qui veulent vivre en petit groupe, mais moi perso je n'aspire pas à cela !
avatar
Diego
Admin

Nombre de messages : 207
Age : 31
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 18/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://utopons.forumperso.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le taf hors-village...

Message par Lionel le Ven 9 Mai - 13:54

Oui , il pourrai y avoir une branche de l'éco-hameau ou les gen vivraient en petit groupe, mai moi, je mettrais comme condition qu'ils doivent apporter échanger des choses a l'éco-hameau ou les gens serotn plus nombreux...
Histoire d'éviter les profiteurs et les fainiants ! ou comme dire d'autres les boulets ou les casse-c******s...


Dernière édition par Lionel le Ven 9 Mai - 13:59, édité 1 fois
avatar
Lionel

Nombre de messages : 234
Age : 29
Localisation : Poitiers-Beaulieu
Date d'inscription : 31/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le taf hors-village...

Message par Diego le Ven 9 Mai - 13:56

apporter me semble "radical" moi je pense plutot à échanger entre les lieux !
avatar
Diego
Admin

Nombre de messages : 207
Age : 31
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 18/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://utopons.forumperso.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le taf hors-village...

Message par Michaël le Ven 9 Mai - 14:03

De la même façon, nous devons essayer d'éviter une aptitude offensive vis à vis de ces fameux "boulets" et "fainéant" hypotetique que nous ne rencontrerons peut être jamais (mais peut être que je suis un boulet infiltré héhé, qui peux savoir Wink ), inutile de creer une sorte de drapeau "monstre du lochness" que l'on agiterais à volonté dés que nous souhaitons parler de nos craintes.

_________________
Rêver d'utopie seul est un poids, Rêver d'utopie à plusieurs donne des ailes.
avatar
Michaël

Nombre de messages : 114
Age : 34
Localisation : Ollioules
Date d'inscription : 04/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le taf hors-village...

Message par Diego le Ven 9 Mai - 14:08

Oui tu as raison j'ai utilisé ce terme car c'est celui qui été ressortit d'un débat antérieur, mais il faudrait éviter d'en parler du moins avec ces termes !

Vive la communication non violente !
avatar
Diego
Admin

Nombre de messages : 207
Age : 31
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 18/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://utopons.forumperso.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le taf hors-village...

Message par margot le Ven 9 Mai - 15:42

Ah ouiais, ça c'est génial lionel !! Mon amie serait plus intéressée par un petit groupe. Moi aussi, je pense. Faut voir. C'est peut-être dû à nos 40 balais : overdose de la promiscuité.
Sinon, quand je parlais de haute-montagne, michaël, je pensais à 1000 m ou 1500 m d'alt. Plus haut, ce serait trop dur d'y vivre. Là encore, l'Ariège est un bon plan, pas trop haut à taille humaine. Maintenant, si vous avez des plans dans le Jura ou ailleurs, je suis ouverte.
avatar
margot

Nombre de messages : 48
Age : 52
Localisation : Tours
Date d'inscription : 07/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://margueritetricot.canalblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

plareforme d'utopie

Message par jérémy le Ven 9 Mai - 16:59

pour margot: à la réu, on a bien préciser que l'association en cours de constitution, "utopons", sert de plateforme d'utopie, c'est à dire qu'elle est une base à un projet de notre type, mais aussi à toutes sortes d'autres projets. exempe:
-faire un potager commun
- organiser une rando, un festival...
-monter une entreprise, une asso
-fonder une coopérative d'habitant (ce qui semble etre ton envie)
- faire un site pilote, un "domaine du possible" (ce qui est plus proche de ce qu'on veut faire)
-...

utopons est donc le lien, la mise en réseau, la plateforme de soutien à tous ces types de projet. il faut donc bien savoir ce que l'on veut individuellement: si c'est un petit coin de campagne qu'on partage, ou un lieu d'experiences écologiques et sociale qui porte un projet "politique". pour autant, les deux envies sont proches et ont tout intérét à collaborer pour aboutir.
avatar
jérémy
Admin

Nombre de messages : 144
Localisation : toulouse
Date d'inscription : 18/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Je suis une Collabo

Message par margot le Ven 9 Mai - 20:37

Yes, sire.
"un lieu d'experiences écologiques et sociale qui porte un projet politique", ça s'appelle aussi un éco-hameau ?
Je suis d'accord pour : collaborer pour aboutir.
En fait, je vous prie d'acepter mes plus plates excuses car je n'avais pas exactement compris le sens d'Utopons .forum
D'accord pour mette en place cette liaion vers des projets écologiques. Mais, je le répète, l'utopie n'est pas un rêve. Cela doit aboutir à du concret à un moment donné. Or, tu vois bien que ta plate-forme de discussion amène des gens qui sont prêts à partir. Les réactions sont très positives, la réunion du 1er mai a été très positive. C'est le bon moment pour passer l'étape supérieure (je ne sais pas laquelle) peut-être monter l'assoce ?

Finissez vos études, moi mon diplôme. Cela dit, deux ans ça va vite arriver.

C'est un peu brouillon ce que je dis, je me réveille. Mais j'ai cru que tu voulais remettre les pendules à l'heure. C'était utile mais ça n'enlève pas ma crainte qu'à force de vouloir agrandir le projet, il ne se fasse jamais ! Sad
avatar
margot

Nombre de messages : 48
Age : 52
Localisation : Tours
Date d'inscription : 07/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://margueritetricot.canalblog.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le taf hors-village...

Message par Diego le Ven 9 Mai - 21:57

Mais bien sur que l'on veut agir !!!!!
C'est juste une question de temps.
Mais utoper pour utoper je n'y voit pas un grand intéret !
avatar
Diego
Admin

Nombre de messages : 207
Age : 31
Localisation : Toulouse
Date d'inscription : 18/02/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://utopons.forumperso.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le taf hors-village...

Message par nitz le Sam 10 Mai - 18:21

Heu.. Diego, si utoper c'est inventer des idées nouvelles, penser autrement, alors oui ça a un intérêt !!! Utoper pour utoper c'est bien : m... à l'utilitarisme !!!

M'enfin, c'est clair qu'on veut aussi avancer. On avance doucement - et que cela peut être un peu frustrant parfois - mais je crois qu'on avance bien, sainement car démocratiquement et dans la transparence.

U
T
O
P
O
N
S
!
!
!
avatar
nitz

Nombre de messages : 201
Date d'inscription : 26/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur le taf hors-village...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum